Méteo

La Météo des Belleville en temps réel
Mon quotidien

La forêt

Mis à jour le 01/08/2019

La gestion des forêts et des bois

Les forêts constituent environ 4% du territoire, quasiment toutes situées en dessous de 1 800 mètres d’altitude. Une partie de ces forêts est artificielle et fait partie du programme de reboisement initié à la fin des années 1970 pour faire face à la déforestation importante qu’avait subi le territoire depuis le Moyen-âge.
250 000 arbres (principalement des résineux) ont ainsi été plantés depuis une quarantaine d’années dans un but essentiellement paysager.
La moitié de la surface boisée sur le territoire des Belleville est propriété de la commune et bénéficie du régime forestier. La gestion est confiée à l’Office National des Forêts (ONF). La majorité des coupes sur ce secteur est vendue à des scieries pour en faire du bois de charpente et de menuiserie. Pour le reste, les chablis (arbres tombés, cassés…) et les feuillus sont vendus aux particuliers de la commune pour leur besoin en bois de chauffage.

En 2011, la mairie a mandaté l’ONF pour la réalisation d’une étude sur la ressource en bois-énergie. L’objectif final était de montrer la faisabilité d’installer une chaudière à bois déchiqueté sur la commune et d’être automne avec la ressource locale. En 2012, le résultat de l’étude a montré le faible volume de bois disponible (renouvellement lent dû à l’altitude), le prix de revient de la plaquette élevé et de nombreuses difficultés techniques (fortes pentes, accès aux parcelles, etc.).

Programme d’aménagement de la forêt communale de Villarlurin 2014-2033

Dans le cadre d’une gestion durable multifonctionnelle, la forêt communale de Villarlurin, d’une contenance de 144.24 ha située entre 794 m et 1475 m d’altitude, est affectée simultanément :

  • À la fonction de protection physique contre les risques naturels,
  • À la fonction sociale (paysages, accueil, ressources en eau potable),
  • À la fonction écologique,
  • À la fonction de production ligneuse.

Cette forêt comprend une partie boisée de 132.97 ha, actuellement composée :

  • De sapins pectinés (42%),
  • D’épicéas communs (26%),
  • De hêtres (10%),
  • De pins sylvestres (7%),
  • De mélèzes d’Europe (7%),
  • D’érables sycomores (1%),
  • De feuillus divers (7%).

11.27 ha ne sont pas boisés.

La surface boisée est constituée de 99.92 ha en sylviculture, qui seront traités en futaie irrégulière. Le reste de la surface boisée, soit 33.04 ha, correspond à des zones hors sylviculture, laissés en évolution naturelle pendant la durée de l’aménagement.

Dans les zones en sylviculture, les essences objectifs principales qui déterminent sur le long terme les grands choix de gestion de ces peuplements seront le sapin pectiné (39 ha), l’épicéa commun (31 ha), le hêtre (21.93 ha) et le mélèze d’Europe (4 ha). Les autres essences seront maintenues comme essences objectifs associées ou comme essences d’accompagnement.

La forêt sera divisée en quatre groupes de gestion :

  • Un groupe de futaie irrégulière, d’une contenance de 109.76 ha, dont 95.06 ha susceptibles de production ligneuse, qui sera parcouru, sur 59.35 ha, par des coupes visant à se rapprocher d’une structure équilibrée ;
  • Un groupe d’attente, d’une contenance de 12.6 ha, dont 4.86 ha susceptibles de production ligneuse, qui ne sera pas parcouru en coupe pendant la durée de l’aménagement ;
  • Un groupe d’îlots de sénescence, d’une contenance de 2.99 ha, qui sera laissé en évolution naturelle
  • Un groupe hors sylviculture, d’une contenance de 18.89 ha, qui sera laissé en évolution naturelle.

Programme d’aménagement de la forêt communale de Saint-Jean de Belleville 2017-2036

La forêt communale de Saint-Jean représente 474.39 ha, répartis entre 644 m et 1 960 m d’altitude. Elle est affectée, dans le cadre d’une gestion durable multifonctionnelle :

  • A la fonction de protection physique contre les risques naturels,
  • A la fonction de production ligneuse,
  • A la fonction écologique,
  • A la fonction sociale.

Cette forêt comprend une partie boisée de 405.18 ha, actuellement composée :

  • D’épicéas communs (63%),
  • De hêtres (17%),
  • De sapins pectinés (10%),
  • De feuillus divers (9%),
  • De résineux divers (1%).

69.21 hectares ne sont pas boisés.

La surface boisée est constituée de 291.71 ha en sylviculture, qui seront traités en futaie irrégulière. Le reste de la surface boisée, soit 113.47 ha, correspond à des zones hors sylviculture, laissées en évolution naturelle pendant la durée de l’aménagement.

Dans les zones en sylviculture, les essences « objectifs » principales qui déterminent sur le long terme les grands choix de gestion de ces peuplements seront l’épicéa commun (233.71 ha) et le sapin pectiné (58 ha). Les autres essences seront maintenues comme essences objectifs associées ou comme essences d’accompagnement.

Le programme d’aménagement prévoit que la forêt sera divisée en cinq groupes de gestion :

  • Un groupe de futaie irrégulière, d’une contenance de 288.06 ha, dont 234.42 ha susceptibles de production ligneuse, qui sera parcouru, sur 179.70 ha, par des coupes visant à se rapprocher d’une structure équilibrée, selon une rotation variant de 15 à 20 ans en fonction de l’état des peuplements ;
  • Un groupe de futaies irrégulière – risques naturels, d’une contenance de 61.29 ha, dont 57.29 ha susceptibles de production ligneuse, qui sera parcouru, sur 27 ha, par des coupes visant à se rapprocher d’une structure équilibrée, selon une rotation variant de 15 à 20 ans en fonction de l’état des peuplements ;
  • Un groupe d’îlots de sénescence, d’une contenance de 46.40 ha, dont 28 ha boisés, qui sera laissé en évolution naturelle ;
  • Un groupe hors sylviculture, d’une contenance de 77.64 ha, qui sera laissé en évolution naturelle ;
  • Un groupe hors sylviculture – risques naturels, d’une contenance de 1 ha, qui sera laissé en évolution naturelle.

1 150 m de pistes seront créés et 1 400 m seront remis aux normes afin d’améliorer la desserte du massif.

Programme d’aménagement de la forêt communale de Saint-Martin-De-Belleville 2013-2032

La forêt communale de Saint-Martin d’une contenance de 454.16 ha, répartie entre 1 050 m et 1 850 m d’altitude, est affectée prioritairement à la fonction de protection physique et à la fonction écologique tout en assurant la fonction sociale et la fonction de production ligneuse, dans le cadre d’une gestion durable multifonctionnelle.

Cette forêt comprend 90.04 ha sont susceptibles de production ligneuse. Les essences principales objectif qui déterminent sur le long terme les grands choix de gestion de ces peuplements sont :

  • L’épicéa commun (75.5%),
  • Le sapin pectiné (12%),
  • Le mélèze d’Europe (8%),
  • Le pin cembro (2%),
  • Le pin à crochets (1.5%),
  • Le pin sylvestre (0.5%),
  • L’érable sycomore (0.5%).

Au cours du programme :

  • 203.10 ha seront traités en futaie irrégulière, dont 81.68 ha seront parcourus en coupe ;
  • 251.06 ha seront maintenus en évolution naturelle, dont 15.47 ha en îlot de sénescence.

Les mesures définies par l’aménagement visant à la préservation de la biodiversité courante, ainsi qu’à la préservation des sols et des eaux de surface, seront systématiquement mises en œuvre.

Maire Les Belleville utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques), pour l'adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation) et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage).