Fleurissement et espaces verts

Actualités :
  • Pour télécharger les lauréats du concours des maisons fleuries 2016 : cliquer ici.
  • Pour télécharger le diaporama présenté le samedi 30 avril 2016 par Mme Agofroy, architecte paysagiste : cliquer ici.

 


Embellir notre cadre de vie par le fleurissement

Bien plus qu’une simple question de fleurissement, l’embellissement du cadre de vie est un enjeu communal essentiel pour le bien-être de ses habitants et pour l’attractivité de son territoire. La politique environnementale de la commune se veut transversale à l’ensemble des actions et projets municipaux.

mairie1

Les Belleville a sans cesse dû relever un immense défi : concilier  l’aménagement optimal des stations avec la préservation de l’environnement exceptionnel qui fait sa renommée. Pour se faire, les actions communales ont été nombreuses au fil des ans, dans des domaines très variés : protection du patrimoine architectural, préservation des milieux naturels, soutien de son agriculture, gestion des déchets, gestion de l’eau et de l’assainissement, économie d’énergie dans les bâtiments publics…

Par des aménagements paysagers réussis et un fleurissement de qualité, notre commune s’attache à valoriser notre environnement et à le rendre plus agréable.

Le fleurissement communal

Un pari osé pour une commune de montagne

La complexité du territoire de la commune Les Belleville réside principalement dans sa taille. Elle compte en effet 24 villages habités et 3 stations de sports d’hiver et d’été (Saint-Martin, Les Menuires et Val Thorens), répartis sur 17 000 hectares. Tous ces sites méritent une attention particulière.

Une difficulté du territoire est liée aux différences d’altitude entre lesquelles s’étagent ces lieux de vie. En effet, la commune a son village le plus bas vers 500 mètres et sa station la plus haute à 2 300 mètres.

Les techniques mises en œuvre pour la valorisation de nos espaces naturels peuvent être totalement différentes, voire même parfois opposées, entre les sites. A titre d’exemple, on peut citer le défrichement avec coupe de bois sur les villages du bas, qui s’oppose aux programmes de plantations importants qui sont mis en œuvre sur le haut de la commune.

De plus, 3 067 habitants permanents résident dans la commune. Mais le fonctionnement de nos trois stations draine jusqu’à 55 000 touristes dans notre vallée en période hivernale de pointe, entraînant la multiplication de nos infrastructures (distribution d’eau, assainissement, collecte des déchets) ainsi qu’une gestion plus complexe.

Un engagement pour une commune fleurie

L’embellissement par le fleurissement, en adaptant différentes stratégies en fonction du secteur de la commune, permet de :

  • mettre en valeur notre environnement et le rendre plus accueillant,
  • mieux structurer les espaces,
  • magnifier les espaces naturels présents,
  • mettre en valeur les sites remarquables tels que celui de la chapelle de Notre Dame de la Vie,
  • rendre notre territoire plus attractif.

Le fleurissement réalisé depuis quelques années est à l’image de notre commune et notre culture : montagnard, simple, chaleureux, rustique.

Un travail a été engagé depuis plusieurs années par la commune. Le service espaces verts pratique depuis un certain temps une gestion différenciée selon les altitudes des sites à fleurir : le fleurissement sera plus dense au cœur de Saint-Martin et des stations. Il sera plus sobre sur le site de Notre Dame de la Vie afin de mettre en valeur cet édifice. Enfin, il sera ciblé dans les hameaux.

Pratiques et gestion environnementale

La municipalité souhaite réduire le fleurissement à base de plantes annuelles au profit de plantes vivaces et d’arbustes. Il en est de même sur la réduction du fleurissement « hors sol », dans des jardinières ou troncs, remplacé par des fleurissements en pleine terre. Outre un fleurissement plus naturel, ces orientations permettent de faciliter l’entretien ainsi que le travail des jardiniers.

Les pratiques du service espaces verts ont aussi largement évolué au cours des années. La commune est aujourd’hui 100 % sans produits phytosanitaires. C’est un choix malgré les quelques désagréments que cela occasionne sur certains secteurs (on peut avoir l’impression qu’ils ne sont pas entretenus).

Les déchets verts (résidus du débroussaillage) sont broyés et le broyat est réutilisé en partie en paillage pour les différents massifs. Il est également mis à la disposition de la population.

Le fleurissement en quelques chiffres :

  • Un budget annuel de 175 000 € (incluant la main d’œuvre, les plants, la création des massifs, le terreau et engrais…)
  • 4 jardiniers en charge de la mise en œuvre du fleurissement, de son entretien et de son arrosage, de mai à octobre.
  • 6 agents en charge du fauchage et du débroussaillage des espaces verts, des pelouses et des bordures de routes communales.
  • 700 jardinières
  • 196 bacs en bois
  • 14 500 plants
  • 35 variétés de plants différents : Géranium lierre, Pétunia retombant, Sauge, Verveine, Gaura, Lobularia, Plectranthus, Géranium vivace Rozanne…

DSC_0296

Les grands axes du fleurissement

Dans chaque village, un point remarquable, tel qu’une chapelle ou un four à pain, est fleuri. Il y a au total 24 hameaux.

Un fleurissement dense est proposé sur l’ensemble de la traversée du chef-lieu avec une alternance de contenants comme les troncs ou les jardinières et de massifs composés d’arbustes, de vivaces et de plantes annuelles.

Le site de la chapelle Notre Dame de la Vie est fleuri très simplement, sur le même schéma que les autres fleurissements de villages. L’environnement immédiat de la chapelle est constitué de deux massifs « pleine terre », au fleurissement sobre s’intégrant parfaitement dans le site et mettant pleinement en valeur l’édifice remarquable.

Côté parking, des troncs sont disposés sur l’aire de pique-nique. Le modèle de barrière retenu permet la mise en place de balconnières. En amont de cette barrière, un broyage après pâturage est réalisé par les agents municipaux. Ce travail, en complément de l’agriculture, permet d’offrir un espace toujours très propre et agréable à l’œil. Un site exceptionnel qui mérite des soins particuliers…

Aux Menuires, de nombreux arbres, essentiellement des épicéas, ont été plantés. En complément, nous proposons des massifs fleuris de vivaces et de plantes annuelles pour chaque quartier de la station. Des jardinières agrémentent les séparateurs routiers.

 A Val Thorens, situé à 2 300 mètres, le fleurissement est difficile mais mis en œuvre chaque année aux endroits fréquentés par les touristes. Il se veut simple, mais est apprécié par les résidents. De nombreux arbres ont été plantés dans la station.

Les acteurs du fleurissement :

 La commune s’est entourée, pour la création et la mise en place de son fleurissement, d’un horticulteur (Gonthier Horticulture) et d’un paysagiste (Savoie Environnement) qui sont devenus, au fil des années, de vrais partenaires.

Chaque année, en août, le service municipal « espaces verts », accompagné de ces professionnels,  font ensemble un tour complet du fleurissement de la vallée. Une critique très constructive est faite afin d’améliorer notre travail et préparer le fleurissement de l’année suivante. En décembre, les variétés de fleurs sont choisies en tenant compte des remarques émanant de notre autocritique. En mai, c’est la préparation de nos massifs et divers contenants. En juin, l’ensemble des fleurs est planté.

Enfin, tout au long de la saison, nos jardiniers entretiennent et arrosent avec passion l’ensemble des massifs et jardinières, afin de proposer un fleurissement qui soit à l’image de la Vallée des Belleville, simple mais de qualité.

Nos efforts récompensés…

Depuis plusieurs années, la commune s’est vue récompensée par le département pour son fleurissement. En 2005, le conseil régional a attribué 1 fleur au classement des villages fleuris.

En 2009, notre commune a été récompensée d’une 2e fleur au classement des villes et villages fleuris par le conseil régional Rhône-Alpes.

La commune Les Belleville s’est portée candidate pour l’obtention d’une 3e fleur au classement des villes et villages fleuris et l’a obtenu en 2015. Ce label témoigne de la qualité de vie d’une commune au travers de différents critères, dont le patrimoine végétal et le fleurissement. Il témoigne du cadre de vie que la commune veut offrir à ses habitants comme à ses visiteurs ou touristes, en été comme en hiver.

IMG_0189

Un concours communal des maisons fleuries :

Pour dynamiser et encourager l’implication des Bellevillois, notre commune organise depuis une vingtaine d’années son propre concours des maisons fleuries. Des efforts importants ont été réalisés par les habitants : merci à eux pour leur investissement ! Ils contribuent également à rendre notre cadre de vie plus agréable…

Pour encourager les vocations, la commune Les Belleville récompense chaque année les participants à ce concours. C’est également, bien souvent, l’occasion de proposer une conférence dont le thème est lié au fleurissement.

En 2014, 171 habitants étaient inscrits à ce concours. Celui-ci comprend 2 catégories (particuliers et commerçants) et permet ainsi aux participants de pouvoir s’adonner à leur passion.

maison1